Hélène BERTIN

Depuis des années le « beau » est banni de l’art… Aborder la beauté est « tabou » dans l’art contemporain! Mais qu’est ce que la beauté? Entre notre indifférence à la beauté du quotidien, entre nos besoins économiques, nos quêtes de valeurs uniquement égocentriques, nous en oublions l’importance d’une simple émotion face à la l’homme, la nature, la matière. Ainsi, si nous continuons irrémédiablement, nous allons finir irréparablement seul, face à un monde ébranlé et accidenté…… Pourquoi ne pas essayer de le « sublimer » … En mixant différentes matières naturelles et industrielles est il possible que la « beauté » reprenne vie dans l’art, est ce que créer une « certaine forme d’harmonie » peut améliorer notre quotidien? Depuis quelques années, oser une beauté rassurante et le dégout d’un matériaux ou les deux à la fois , du geste minimal de récupération à l’assemblage d’éléments du quotidien, entre esthétique et étrangeté j’interroge la plasticité et la matérialité des « objets » . Je « sublime », j’étudie et j’explore les matières tout en prenant conscience des éléments dévastateurs pour l’environnement à la fois physique et psychologique de l’homme. Toutes mes recherches sont des techniques mixtes (thermoformage, acrylique, collagraphie,…)